Du 13 au 16 mai dernier...

Sophie avait invité une ribambelle d'amies et amis pour fêter ses 30 ans! Que du bonheur, de la bonne humeur, des rires et j'en ai profité pour faire du land'art avec ma tondeuse!

Un mariage au gîte!Un mariage au gîte!

Et voilà, les mariés sont venus avec leur famille! Tout s'est bien passé, pas beaucoup de soleil mais ambiance conviviale! Plus de photos sur la page facebook de la Grange aux
Loupiots!

Dans cette page vos trouverez aussi les infos déjà parues et qui restent néanmoins intéressantes...

Le dernier week end de janvier, petit challenge pour moi: un repas de mariage pour 13 personnes! Rien d'insurmontable, bien au contraire, c'est plutôt plaisant. Je fais des essais de recettes et comme la mariée m'a demandé une pièce montée, j'en ai fait une 1ère et je ne m'en suis pas trop mal sortie, je dois améliorer la crème pâtissière et réfléchir au décor mais pour un début, c'est encourageant!

Bon pas de doute possible l'automne est bien là, les champignons sont de sortie, lumières géniales en balade ou sur un transat pour profiter tranquille du soleil encore chaud! Et pour encore quelques jours, les nuits sont "enchantées" par le brame des cerfs en folie!

Le club 2 CV passion est venu passer un we à la Grange aux Loupiots. Tous ses membres voulaient une ambiance hivernale, ils ont été gâtés!

Les deudeuches devant la Grange aux Loupiots
Les deudeuches devant la Grange aux Loupiots

ça a bien un peu patiné mais pour aller

goûter la Clairette de Die on ne

recule pas devant l'effort...

Les joies de la glisse pour les plus jeunes!

Après les joies de la rando dans la neige,

du ski,

et de la luge...

la saison est plus calme et je vais en profiter pour faire quelques petits travaux d'entretien et de réaménagement du gîte pour vous accueillir encore mieux et toujours chaleureusement...A bientôt!

L'automne est bien là!

Montlahuc Jeudi 30 octobre, 1ère gelée blanche à Montalhuc! Mais ça tombe bien j'ai fait livrer du bois déchiqueté la semaine dernière et tout est au point pour chauffer le gîte. J'ai ramoné le conduit de cheminée et nettoyé la chaudière.....Ce chauffage central dessert ma maison, les chambres du gîtes, la gande salle à manger et la salle d'activités. Cette installation date de 2007, et après quelques petits réglages ce mode de chauffage me convient parfaitement. Ma consommation tourne est à peu près de 36 m2 par an.

 C'est Pierre Emmanuel Robin, de Luc en Diois, qui fait et livre le bois déchiqueté, il ne fait pas que ça et pour en savoir plus www.ferme-les-grangiers.com
J'apprécie aussi de contribuer en utilisant ce bois déchiqueté à la réouverture des paysages. En effet Pierre Emmanuel ne coupe pas d'arbres de forêts pour faire son bois mais il déchiquète des arbustes qui ont pris le dessus sur des landes et des prés. Ses génisses retrouvent d'anciennes pâtures et tout le monde y gagne!

l'Orchis singe
l'Orchis singe

A la découverte des orchidées de la Drome

 

Saviez-vous que plus de la moitié des orchidées françaises se trouvent dans la Drôme, et notamment dans le Diois?

A quelques pas de la Grange aux Loupiots, au détour des chemins de randonnées,  il n’est pas rare, de découvrir ici et là, de nombreuses espèces d’orchidées sauvages.

On estime à 90, le nombre d’espèces dans la Drôme (inventaire du dernier livre paru: Orchidées sauvages de Rhône-Alpes, G. Scappaticci),  alors qu’en France, il y en aurait 120 ou 130 espèces. de la courante « Orchis Pourpre » à la mythique « Sabot de Vénus » en passant par l’orchis Bouc au parfum pour le moins étonnant, la superbe et rare Céphalanthère Pourpre ou la très discrète Ophrys Mouche.

Le Diois est riche de ces orchidées que l’on peut trouver en sous bois, près des marécages ou sur des coteaux ensoleillés. Certaines se laissent découvrir facilement, d’autres sont plus timides et c’est toujours un plaisir teinté de suspens quand on part à leur recherche.

Personnellement, que ce soit  près de La grange aux Loupiots, sur le sentier de Huche, en direction de la Pissarote ou encore en montant à Lachaud, j’ai chaque fois la surprise et la joie d’en observer.

 

D’autres coins sont des mines pour rencontrer ces fleurs superbes et étonnantes, le vallon de Combeau au dessus de Châtillon en Diois, les marais des Bouligons après Luc en Diois, les zones humides derrière St Romans…..Laissez vous porter par ces ambiances printanières et vous ne serez pas déçu.

Tout sur la raviole...

Mettre à l’honneur des spécialités culinaires à base de produits du terroir, c’est la philosophie de la Grange aux Loupiots. La tarte aux poireaux à base de ravioles de la Drôme est une de mes recettes préférées.

Outre la qualité gustative de ce produit artisanal, la raviole a une histoire que j’affectionne. Elle fait son apparition dans le Royans-Vercors, à la fin du 15ème siècle, apportées par les charbonniers italiens qui, privés de viande dans les forêts, l’auraient remplacé par une farce à base de fromage de chèvre détournant ainsi leurs fameux raviolis. Au début du XXème siècle, les familles ne confectionnent plus elles-même les ravioles et font appel à des ravioleuses professionnelles qui se déplacent de ferme en ferme.

La plus célèbre, La Mère Maury fut la première ravioleuse à en faire une spécialité dans son café-restaurant à Romans. La suite du XXème siècle sera marquée par l’arrivée de la première machine à faire des ravioles mise au point par Emile Truchet et par l’apparition des ravioles sur les cartes de nombreux restaurateurs.

Aujourd’hui, la raviole est un plat typique de la Drôme et de tout le Dauphiné, ainsi qu’une AO (Appellation d’origine), un Label Rouge et une IGP (Indication Géographique Protégée) . Elle est composée d’une pâte de farine de blé tendre, d’œuf et d’eau qui entoure une farce à base de Comté, de fromage blanc et de persil.

LA TARTE AUX POIREAUX

Pour la garniture, faire revenir dans un peu d'huile d'olive, 3 ou 4 poireaux coupés en petits morceaux, ajouter un peu de curcuma et du poivre, mouiller avec 1 peu d'eau et faire cuire une dizaine de mn.

Etaler la pâte dans un moule diamètre 27 cm, garnir le fond avec 2 plaques de ravioles, ajouter  2 tranches de truite fumée découpées et les poireaux.

Verser par dessus un appareil fait de 3 oeufs battus avec une larme de crème fraiche, une pincée de sel.

Finir par une fine couche de gruyère rapé.
                                                       Enfourner à 200° et laisser cuire 25 mn.

 

A déguster chaude, tiède ou froide avec une salade, par exemple un mélange de doucettes et pissenlits fraichement ramassés dans les champs...un régal....Mais une salade du jardin ou du marché fait aussi l'affaire bien sûr!

Et toujours dans l'idée de promouvoir les produits du terroir, de profiter du savoir-faire local, j'achète mes ravioles dans un village voisin, à Montlaur, chez Hostaches Frères. Je les trouve également sur le marché de Die, marché convivial, qui a lieu les mercredis et les samedis. Ce marché accueille de nombreux producteurs locaux et/ou bio et c'est toujours un plaisir d'y aller "baguenauder"

Un peu de culture!...

Ces mignonnes petites fleurs vont donner de délicieuses noix ! Le noyer porte ensemble les fleurs mâles appelées chaton et les fleurs femelles.

 La dissémination du noyer se fait principalement par les corvidés et les écureuils qui les enterrent…et en oublient quelques unes !

 La feuille du noyer est très utilisée en phytothérapie .

 La liste est longue et je vous invite à aller voir de plus près sur le lien suivant :

http://de-tout-un-peu.skynetblogs.be/archive/2008/07/17/le-noyer.html

 

 Personnellement, je fais du vin de noix très apprécié en apéro…40 noix ramassées fin juin, coupées en morceaux, 7 l de bon vin rouge, 1 l d’alcool de fruits, 40 morceaux de sucre. Je laisse macérer 1 mois, je filtre, mets en bouteille et essaie de patienter encore un petit mois !

 

Fleurs femelles de noyer